Samstag, 7. Oktober 2017

KPR - 3 : Jour 161 | Thèbes - Pili

Je retrouve mes compagnons Wendy et Ramon pour une journée de marche, de prises de vue, de discussions et de réflexion. Nous quittons facilement Thèbes qui est une ville moyennement grande, mais surtout construite sur sept collines ce qui nous amènent à quelques ascensions et descentes avant de rejoindre la forêt et un camp militaire. La journée est faite de découvertes de paysages. En si peu de kilomètres, tant de variété visuelle. Je suis un peu „grinche“ ou plutôt pas évident d'être accompagnée, alors que pendant plus de 5 mois, je suis mon propre cheffe. Je laisse mes deux compagnons marcher devant moi. J'ai envie de rester dans une bulle, de préparer mon arrivée et de penser au voyage qui a été si dense, si riche, si intense. 

A midi, nous nous avons la bonne idée de donner à manger à un jeune chien, libre et si maigre. Celui-ci nous suit sur une dizaine de kilomètres. Wendy tente tout pour le chasser. Ramon plus pédagogue tente la parole et lui disant de rentrer chez lui. Finalement, je ne sais par quel miracle, il nous lâche. On reprend cette route goudronnée pour atteindre Pili. Il est nuit. On touche le village. Il est 20h. Une fille au sourire d'argent me parle. Sa famille sort de la maison et j'explique mon projet. La quête d'artistes commence, mais sans grand succès. Par contre, la jeune demoiselle nous accompagne et nous fait visiter le village. Tout le monde est à l'extérieur. On ne passe pas inaperçu. Notre guide est fière d'être avec nous et de pouvoir parler anglais. On opte pour la première taverne et en effet, on est bien servi: d'excellents souvlakis rassasie notre faim. Wendy et Ramon vont me quitter pour rejoindre Athènes et j'ai une petite crainte concernant mon hébergement. Tanpis, je fais confiance et savoure le moment. Finalement, c'est la famille de la jeune fille qui m'héberge. Je partage sa chambre rose et côte à côte, nous dormons. Quelle hospitalité!






Keine Kommentare :