Sonntag, 10. September 2017

KPR - 3 : Jour 156 | Pteleos – Neo Pyrgos

La nuit a été calme, sans sanglier. J'ai pu reprendre des forces. Je m'arrête au village. L'église est en pleine action: messe. Les fenêtres sont ouvertes et on entend le prêtre chanter. C'est une petite journée, entrecoupée d'un trajet en ferry! Oui, je prends le bateau, je prends le large! Je sens que la fin se rapproche. Je sens que tout a un sens. Je suis heureuse de terminer par la Grèce. C'est calme. Je peux intérioriser ce que j'ai vécu. Je ne recherche pas beaucoup le contact ou l'attention, car j'ai juste envie d'être seule.



Je vois des femmes habillées en noir et je me pose la question: "Combien de temps de deuil? Ou est-ce qu'elles aiment le noir, qui contraste avec le blanc des maisons et le bleu de la mer?".

La saison touche à sa fin. Les Grecs vivent toujours une situation de crise économique, depuis 7 ans. A Athènes et dans les grandes villes, les gens font les poubelles pour se ravitailler. La plupart des jeunes avec une bonne formation, les médecins, les scientifiques, ont quitté le pays à cause de la situation. C'est un problème pour le pays. Près de Velestino, il y a une base militaire avec des hélicoptères (je comprends pourquoi j'en ai vus autant). Tous les Grecs doivent faire l'armée! La défense est soutenue, c'est un pilier contre "l'ennemi" turc. Certaines personnes me disent aussi leur méfiance ou désarroi par rapport à l'Allemagne qui impose ses conditions. Colonisation des temps modernes?



Je regarde la mer, écoute le vrombissement du frigo et me désaltère avec un soda. En avant dans ta quête d'artistes. Ne rien lâcher!



Finalement, j'en trouve une! Une toute belle et drôle: SOFIA. Elle peint, réalise des fresques murales, restaure des icônes et décore sa maison (presque le travail d'un maçon). Sofia est blonde, bronzée et a un air de clown. Elle chante en me préparant des spaghettis. Sa maison surplombe la mer et le village. Meilleur qu'un hôtel. Je peux revenir l'année prochaine pour des vacances! Je suis heureuse. On admire ensemble le coucher du soleil. En silence.

Keine Kommentare :